Smart City : comment les villes deviennent-elles intelligentes ?

À l’ère du Big Data, le numérique est partout et gagne du terrain avec les années. Face à une demande croissante de ses utilisateurs et à l’urgence climatique, les villes doivent donc être repensées pour répondre à ces besoins. Les nouvelles technologies semblent être la solution qui permettrait aux villes de se réinventer. On parle même de “smart cities”. Pour comprendre l’enjeu qui se cache derrière cette notion de ville intelligente et comment elle en devient une, lisez ce qui suit !

Qu’est-ce qu’une smart city ?

Avec l’expansion du numérique, le paysage urbain est également touché. On voit alors fleurir petit à petit le concept de « ville intelligente », venu tout droit d’Asie. Cette smart city, ou ville connectée, vise à garantir à ses habitants une qualité de vie incomparable, tout en visant le respect de l’environnement. Un tableau qui fait rêver et qui se concrétise d’ores et déjà en France. Certaines villes revoient leur mode de gestion en adaptant leurs modes de transports par exemple. Cela se traduit par moins de voitures individuelles pour une mobilité douce comme les vélos ou les trams. Les infrastructures sont également revisitées, on parle alors de Smart Building. Les bâtiments connectés se dotent d’outils numériques divers directement reliés à leurs équipements électriques par exemple. L’ambition est la suivante : réduire la consommation énergétique des bâtiments, qui demeurent à ce jour une source importante des consommations d’énergie globale. La promesse est alléchante puisque ces aménagements permettent aux entreprises de s’y retrouver financièrement (par une diminution des coûts opérationnels) et de proposer aux salariés de meilleures conditions en matière de productivité.

L’interconnexion des données grâce à la technologie de pointe

Pour qu’une ville intelligente présente des performances à la hauteur des innovations numériques, il faut qu’elle puisse avoir des bases solides. Pour cela, les informations doivent circuler via les différents supports technologiques mis en place. On parle alors d’interconnexion des données, cela signifie que ces dernières sont exploitées et se complètent entre elles pour donner un ensemble efficace. Parmi ces technologies qui font qu’une ville est connectée, il y a par exemple l’IoT (Internet of Things). Il s’agit d’un système de communication qui relie tous les dispositifs numériques entre eux. Les supports technologiques interagissent et fournissent en retour des réponses adaptées. La structure d’une ville connectée repose sur cette notion d’IoT, mais son bon fonctionnement dépend aussi d’autres éléments comme les capteurs. Le paysage urbain en déploiement dépend des informations relevées par ces capteurs. Ceux-ci occupent déjà une place importante au sein de certains bâtiments, mais seront encore plus présents dans les années à venir.

Les caractéristiques d’une smart city

Une ville classique devient une ville intelligente lorsqu’elle met en place de nombreux outils qui touchent des secteurs particuliers. Ainsi, l’environnement et le confort des habitants demeurent au cœur de l’optimisation de la ville. Les espaces verts retrouvent une place stratégique dans la ville. De plus, la smart city s’engage à utiliser des énergies renouvelables et à diminuer son impact environnemental. Elle privilégie les circuits courts et veut attirer de nouveaux habitants prêts à s’investir dans le développement urbain. Dès lors, cette numérisation invite le citoyen à se réapproprier son lieu de vie et le pousse à profiter de ses infrastructures. Afin de favoriser une activité conséquente, la ville se dote de transports en commun. Les habitants doivent pouvoir se déplacer à leur guise tout en polluant le moins possible. La qualité de l’air est mesurée en permanence et les nuisances sonores sont amenuisées. Cette recherche de l’environnement parfait se heurte à la question de la protection des données des citoyens. Or, la smart city est une ville qui ne doit pas se déshumaniser. Elle doit donc inclure les habitants dans ses projets d’innovation et ceux-ci doivent savoir ce qui les attend.

Le développement de la smart city en France

À l’instar d’autres pays voisins, la France commence à équiper ses villes d’outils numériques censés améliorer la vie des urbains. Les principaux défis résident au niveau du trafic et de la gestion des déchets. La voiture individuelle est, par exemple, de moins en moins tolérée et l’on veut désengorger le trafic dans les villes. Pour ce faire, les citoyens doivent pouvoir recevoir en temps réel des informations précises liées à la circulation routière, afin qu’ils adaptent leur trajet. Les projets urbains développés par la ville de Lyon lui ont permis de devenir la première ville intelligente de France. Le business numérique favorise la création d’entreprises tout en considérant la transition écologique de la ville. Ce combo gagnant est la résultante d’innovations stratégiques qui se reposent également sur la sécurité. En effet, les caméras de surveillance placées dans les espaces publics permettent de prévenir de nombreux désagréments comme l’accumulation des déchets ou la dégradation de biens.