HSE : les bonnes pratiques pour améliorer la sécurité au travail

Il n’y a aucune activité professionnelle qui ne comporte de risques. Mais lorsqu’on évoque le domaine industriel, les dangers sont nettement plus concrets et physiques notamment en présence d’objets lourds, tranchants et puissants. Le contact avec les substances chimiques nocives pour la santé est également un facteur de risques que les dirigeants ne doivent pas prendre à la légère. Découvrez alors, dans cet article, 3 pratiques qui peuvent améliorer la sécurité au travail.

L’évaluation des risques

De nombreuses études ont été réalisées concernant les accidents de travail et les risques qui menacent la sécurité des employés. Les statistiques qui ont été relevées indiquent que 2.3 millions de personnes dans le monde meurent ou attrapent une maladie grave liée aux conditions de travail. Une installation non conforme aux normes d’électricité mises en vigueur par la loi, l’absence d’équipements de sécurité, des mesures de prévention mal appliquées : autant de facteurs provocants des accidents professionnels parmi lesquels figure la hauteur des prises électriques. Si la distance obligatoire entre la prise et le sol n’est pas respectée, le contact avec l’eau et avec les produits chimiques peut être à l’origine de dégâts, matériels et de la perte de vie humaines. Voilà pourquoi les dirigeants doivent étudier l’environnement du travail dans ses moindres détails afin d’anticiper les accidents et de favoriser le bien-être dans le milieu industriel.

L’installation électrique doit être inspectée avec beaucoup d’attention, sachant que seul un professionnel en réseau électrique est en mesure de réaliser cette évaluation dans ses moindres détails. La mise en place d’un plan d’action n’a de sens que lorsqu’elle est précédée d’une démarche évaluative en bonne et due forme. Celle-ci permet de trouver des solutions sur-mesure afin de remédier à une situation d’alerte et de la prendre en charge le plus rapidement possible. Même si nous nous sommes contentés de citer l’inconformité à la norme électrique comme exemple pour illustrer les menaces professionnelles, il n’en demeure pas moins que l’évaluation doit s’intéresser à tous les dispositifs à risques et faire intervenir différents professionnels.

L’élaboration d’un plan de prévention

Une fois que les facteurs de risques ont été identifiés, il est temps de passer à la mise en place d’une campagne de prévention. Tous les actants de l’entreprise doivent être prévenus des dangers encourus pour améliorer leur mode de manipulation des dispositifs les plus nocifs tels que les câbles, les circuits et les conducteurs en ce qui concerne le réseau électrique. Un management des risques efficace passe par la capacité de définir les actions à entreprendre, de distribuer les rôles des intervenants et de répartir les responsabilités de manière efficiente et équitable. Il serait alors plus pertinent de procéder, par la suite, au déploiement des mesures techniques et matérielles pour créer un environnement plus sécurisé.

De manière plus concrète, les dirigeants doivent encourager la mise en place de pictogrammes et de panneaux pour amener les actants à faire preuve d’une grande vigilance lorsqu’ils s’approchent des zones indiquées. Les signalisations deviennent un signal d’alarme indiquant aux protagonistes le comportement à adopter en cas de cas d’accident. De plus, les responsables sont tenus de fournir les équipements de sécurité obligatoires pour écarter les risques de blessures et de chutes accidentelles comme les gants, les masques, les lunettes, les gilets à haute visibilité et les bouchons d’oreilles. Loin de les accumuler, les employés doivent identifier ceux les plus opportuns dans une situation spécifique.

Une sensibilisation générale

L’optimisation des mesures de détection et de prévention des risques implique une sensibilisation accrue du personnel. L’usage de palettes, des outils connectés et le porte des EPI sont essentiels pour améliorer la sécurité dans le milieu professionnel. Néanmoins, même en fournissant aux opérateurs les équipements de sécurité le plus développés, ils ne sauront en tirer profit en l’absence d’une généralisation de leur mode d’emploi. Les employés doivent alors connaitre les risques professionnels de manière générale, ceux qui caractérisent leur environnement de manière spécifique et les gestes à appliquer pour éviter des dégâts souvent irréversibles.

Les responsables doivent faire régner l’esprit du respect des consignes de sécurité que ce soit pour les éléments de câblage que pour l’utilisation des substances chimiques. Même si cet article insiste sur les problèmes physiques, cela ne nie pas l’importance des risques socio-psychologiques sur la santé des opérateurs, les deux pouvant être étroitement liés. Ces incidents peuvent aussi compromettre l’efficacité du travail produit par les employés et la rentabilité de l’entreprise par voie de conséquence.