Entrepreneuriat social et startups vertes : une valeur sure de durabilité

Satisfaire les besoins actuels tout en garantissant aux générations futures de pouvoir satisfaire les leurs. Cela semble être la ligne directrice simple mais efficace de l’entrepreneuriat social , une façon de faire des affaires qui est liée à une volonté claire d’atteindre une forme plus élevée de bien-être social et une amélioration de la qualité de vie pour le plus grand nombre de personnes possible. L’évolution et l’essor de l’entreprise sociale donnent également une impulsion significative à une autre grande tendance au potentiel de revitalisation très élevé pour l’économie mondiale: les startups vertes .

LES AVANTAGES DU COMMERCE SOCIAL

L’entrepreneuriat social est une réalité capable de combiner  libre marché, justice sociale, durabilité et capacité à attirer les investissements . Un modèle de réussite incontestable qui compte en Europe  plus de 3 millions d’entreprises , capables de générer  6,5% du total des emplois. Si l’attitude d’une partie des entrepreneurs à fournir des biens ou des services à haute valeur sociale a toujours existé, c’est avec l’avènement de la crise économique que le terme de social business est  entré dans les débats européens, conduisant en 2011 à la  Social Business Initiative , la Projet de la Commission européenne pour soutenir les aspirants entrepreneurs sociaux. Ces derniers ont été appelés à relancer l’économie des pays de l’Union en exploitant leur capacité à créer de nouvelles opportunités d’emploi par la réduction des déchets, une meilleure exploitation des ressources, l’innovation et l’utilisation participative d’Internet. À la base de l’entrepreneuriat social, il y a donc la capacité de l’entrepreneur à surmonter la distinction entre les intérêts publics et privés , en plaçant le bien de la communauté avant les deux.

LES STARTUPS DE L’ÉCONOMIE VERTE

Selon le  Programme des Nations Unies pour l’environnement , l’économie verte se traduit par  «une amélioration des êtres humains et de l’équité sociale, réduisant considérablement les risques environnementaux et les pénuries écologiques». À ce jour, en effet, ce sont précisément les startups vertes qui représentent  les principaux moteurs de changement  et de transformation de l’économie mondiale vers un modèle économique plus durable. Comme l’a déclaré le gourou du marketing  Philip Kotler  dans  une interview pour BBS ,  “la durabilité deviendra bientôt un facteur déterminant dans les affaires, car en tant que consommateurs, nous voulons que les entreprises se soucient de nous et de la planète, pas seulement de leurs bénéfices”. C’est précisément pour cette raison que de nouvelles activités entrepreneuriales axées sur la durabilité fleurissent partout dans le monde avec le soutien actif des consommateurs et des investisseurs. Les startups vertes trouvent leur débouché naturel dans des domaines tels que la pollution, les énergies propres et renouvelables, et dans la lutte contre  le gaspillage alimentaire , une inefficacité du marché qui nous conduit à gaspiller environ 33 à 50% de la production mondiale  chaque année  . Parmi les domaines les plus propices au lancement de startups vertes figurent également  le tourisme durable ,  les industries culturelles et créatives  et  la régénération urbaine  basée sur le patrimoine, sous-secteurs importants de l’économie capables de créer des emplois, de stimuler le développement local et de promouvoir la créativité. La valeur ajoutée d’une startup verte par rapport à une startup traditionnelle réside précisément dans la tentative de produire des services à fort contenu relationnel et dans la tentative de “ réseauter ” avec des expériences du tiers secteur, pour produire des externalités positives pour la communauté. Pagurojeans , startup innovante fondée sur les préceptes de l’ économie circulaire  et motivée par la  lutte contre la pollution dans les industries textiles , en donne un exemple  , qui lors du  StartUp Ecosystem Day le 24 octobre, elle présentera son projet de régénération des jeans et tissus denim mis au rebut à BBS. En fait, les entrepreneurs verts se concentrent non seulement sur les problèmes les plus immédiats, mais essaient également de comprendre le contexte afin de développer de nouvelles ressources et de les rendre disponibles pour influencer la société mondiale. Par exemple, il ne s’agit pas simplement de réduire la quantité de déchets produits, mais de se concentrer sur une  conception de produit  durable et responsable, sur l’ optimisation de la consommation  et sur la  réduction des émissions de  CO2. Il existe de nombreuses startups vertes qui transforment des produits et services déjà sur le marché avec des solutions durables et innovantes, mais tout autant sont impliquées dans l’apport de la technologie et des avantages du numérique à des secteurs déjà liés par leur nature à l’environnement. Par exemple, Beeing , une startup fondée par  Roberto Pasi  et  Gabriele Garavini , née de la passion des abeilles avec pour mission de développer des outils innovants qui simplifient les activités de ceux qui en prennent soin. L’entreprise a parmi ses brevets  B-hive , la première ruche développée pour les contextes urbains, présentée lors de la  XII Réunion  de BBS à la Villa Guastavillani. L’idée est venue d’une expérience d’apiculteur. Connaissant les problèmes du secteur, ils ont essayé de développer des solutions électroniques aux plus fréquentes, par exemple les vols, ce qui simplifierait la gestion des ruches. Ils ont financé les premières productions grâce à leurs économies et lorsqu’ils ont vu que les clients du test appréciaient les produits, Ils ont compris qu’elle pouvait devenir une entreprise. La formation, les ruches urbaines et les capteurs permettent de surveiller l’essaim depuis un smartphone, et ne sont qu’une partie de l’innovation technologique appliquée par la startup verte au secteur de l’apiculture.

OBSTACLES ET OPPORTUNITÉS

S’il est vrai que les difficultés sont nombreuses pour toutes les réalités entrepreneuriales en phase de démarrage, les entreprises vertes sont confrontées à des défis uniques posés par leur  triple résultat , c’est-à-dire la ligne qui mesure la valeur économique de l’entreprise et le degré de socialisation. et la responsabilité environnementale. Selon l’étude Greening Europe’s Economy , menée par le European Network for Sustainable Consulting en 2015, la principale raison de l’échec des startups vertes est essentiellement due à leurs  modèles économiques inadéquats . Souvent, les entrepreneurs sont trop optimistes quant à l’acquisition de clients et sous-estiment le manque de sensibilisation aux produits et services écologiquement rationnels ou même l’existence de préjugés sur la réutilisation des déchets et des déchets. De plus, bien que de nombreux clients potentiels se déclarent intéressés par les valeurs de l’éco-durabilité, ils ne sont pas disposés à engager des dépenses plus élevées pour acheter des produits verts. En fait, les entrepreneurs verts ont souvent le fardeau d’  éduquer la société sur les avantages de leurs innovations. “En ce qui concerne la ruche urbaine, le plus important est notre capacité à communiquer autant que cet objet, ainsi que de vous permettre de produire votre propre miel en ville – des études universitaires montrent qu’il est encore plus sain que celui produit à la campagne – à la fois un outil qui nous permet d’aider au repeuplement mondial des abeilles, ce qui profite aux agriculteurs qui ont besoin d’abeilles pour polliniser leurs champs et avoir une bonne récolte. Les mêmes faiblesses du marché vert et éco-durable peuvent être transformées en  avantages et opportunités  par la créativité et la prévoyance des entrepreneurs. Des ressources économiques, des personnes et des opportunités commerciales peuvent être trouvées, tandis que les problèmes peuvent être résolus avec des idées et de la passion. «Il n’y a pas d’obstacles, sinon nous-mêmes, notre hâte de voir les choses se faire comme nous le voudrions, notre faim d’atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés. Dans une startup, l’équipe est à la fois le plus grand atout et la plus grande menace », ajoute. Dans de nombreuses régions, tant au niveau national qu’européen, la sensibilisation aux problèmes écologiques est encore très faible, ce qui réduit également les barrières à l’entrée sur le marché. L’innovation, les nouveaux modèles de financement tels que le financement participatif et les incitations institutionnelles peuvent fournir un soutien valable dans la phase initiale délicate de la création de votre propre marché et de l’éducation des futurs clients. Du conseil vert aux matériaux éco-durables, en passant par la création de groupements de consommateurs et de réseaux de producteurs éthiques, la valeur créée par les startups vertes peut prendre des formes, des significations et des degrés d’intensité multiples. Parier sur un avenir vert ne concerne pas seulement le bien-être collectif des générations à venir, mais cela signifie  créer le bien-être et le développement aujourd’hui.