Efficacité énergétique des appareils ménagers

Sans les appareils électroménagers, la vie quotidienne serait fastidieuse. La machine à laver, l’aspirateur, le réfrigérateur et les autres appareils font beaucoup de travail. En moyenne, quatre gros appareils électriques offrent plus de confort et un gain de temps aux ménages allemands. Outre les nombreux avantages, ils présentent toutefois un inconvénient décisif : la consommation d’électricité. Environ un tiers de la consommation privée d’électricité est due aux appareils électroménagers. Un coup d’œil sur l’efficacité énergétique prouve que le remplacement des vieux appareils en vaut la peine.

L’énergie étant un produit de plus en plus cher, l’utilisation durable et économique devient plus importante. Grâce à l’évolution constante de l’industrie, la consommation d’énergie des appareils ménagers a été considérablement réduite au cours des dernières décennies. Les nouveaux appareils convertissent l’énergie en électricité de manière beaucoup plus efficace. Outre les fabricants, le gouvernement a une influence directe sur le développement de l’efficacité énergétique des appareils ménagers. Dans le cadre de la directive sur l’écoconception, par exemple, l’Union européenne a pris de nombreuses mesures pour réduire la consommation d’énergie des appareils dans toute l’Europe. L’objectif de la directive est de réduire l’impact environnemental des produits liés à l’énergie. En tenant compte de l’ensemble du cycle de production et de vie des produits, diverses normes minimales ont été élaborées et mises en œuvre dans le droit allemand par le biais de la loi sur les produits liés à la consommation d’énergie.

L’association allemande pour l’environnement et la conservation de la nature (BUND) dit :

L’étiquette énergétique

Afin de faciliter les décisions d’achat des consommateurs et de les motiver à acheter des produits économes en énergie, le label énergétique de l’UE a été introduit dans le cadre du règlement sur l’étiquetage énergétique. Il fournit des informations sur de nombreuses données relatives à l’efficacité énergétique des appareils.

Pour les appareils ménagers suivants, cet étiquetage est déjà obligatoire en Allemagne :

Progressivement, d’autres appareils ménagers suivront. Par exemple, l’aspirateur ménager. Il sera soumis à une restriction de watts à partir du 1er septembre 2014. “A partir de septembre 2014, seuls les aspirateurs d’une puissance maximale de 1 600 watts pourront être vendus dans l’Union européenne”. (source : staubsauger.net). En outre, à partir de cette date, tous les fabricants doivent apposer le label énergétique de l’UE sur leurs aspirateurs. Cette mesure vise à aider les consommateurs à choisir un appareil particulièrement efficace dans ce domaine également.

L’étiquette énergétique contient des informations sur les besoins énergétiques individuels et certaines caractéristiques d’utilisation. Afin de s’adapter aux exigences des équipements modernes, l’étiquette énergétique a été redéfinie en 2010. Toutefois, les produits portant l’ancien label qui sont toujours en vente peuvent être vendus par les détaillants pour une durée illimitée. Il est donc tout à fait possible que l'”ancienne” étiquette se trouve encore dans certains magasins spécialisés. Le nouveau label s’applique à tous les appareils ménagers énumérés ci-dessus, à l’exception des laveuses-sécheuses et des fours électriques. Pour les machines à laver, les lave-vaisselle et les réfrigérateurs et congélateurs, le nouveau label doit inclure les nouvelles classes A , A et A depuis la fin de 2011. En mai 2013, le nouveau label est devenu obligatoire pour les sèche-linge.

Classes d’efficacité de placement d’images

“Lorsque des produits liés à l’énergie sont proposés à la vente par les fournisseurs et les distributeurs par correspondance, dans des catalogues, sur Internet, par télémarketing ou par tout autre moyen où les parties intéressées ne voient pas les produits exposés, les fournisseurs et les distributeurs veillent à ce que les parties intéressées soient informées, avant la conclusion du contrat, des informations requises en vertu des points 3, 6 et 7 de l’appendice 1 ou des règlements de l’Union européenne visés à l’appendice 2.

Source : Ministère fédéral de la justice et de la protection des consommateurs / Règlement sur l’étiquetage des produits liés à l’énergie

Classes d’efficacité énergétique

Le label énergétique est un label de base neutre pour le fabricant. Il contient une bande de données spécifique à l’appareil. Compte tenu des progrès techniques, les appareils électriques ont été classés en fonction de leur consommation d’énergie. La classe d’efficacité énergétique correspondante est indiquée sur l’étiquette énergétique. Classés dans des catégories de A à G et mis en évidence par des couleurs, les consommateurs peuvent voir d’un coup d’œil à quel point un appareil est économique. Le dégradé de couleurs du vert au jaune et au rouge rend l’allocation reconnaissable. Le vert indique une faible consommation d’énergie, le jaune se situe dans la moyenne et les produits portant l’étiquette rouge sont dans la classe de classification G et consomment une quantité d’énergie particulièrement élevée.

Machine à laver pour le placement des images

Quels sont les cours requis par la loi ?

La meilleure classe d’efficacité énergétique actuelle (juillet 2014) pour les trois types d’appareils est la classe A . La pire classe est toujours D. La norme minimale pour chaque classe d’efficacité énergétique peut être vue à partir de ces points de poulettes :

Réfrigérateur et congélateur

Machines à laver

Lave-vaisselle

Pour les sèche-linge, les laveuses-sécheuses, les fours électriques et les climatiseurs individuels, la classe d’efficacité énergétique A est actuellement la meilleure.

Conclusion sur l’efficacité énergétique des appareils ménagers

Une comparaison des coûts annuels de l’électricité montre que le remplacement des vieux appareils fonctionnels en vaut la peine. Alors que, par exemple, un vieux congélateur (250l) de plus de dix ans entraîne des frais d’électricité d’environ 90 euros par an, un nouvel appareil ne coûte qu’environ 38 euros.

La différence est tout aussi frappante pour les combinaisons de réfrigérateur et de congélateur. Pour les réfrigérateurs (150l) avec compartiment congélateur, une économie annuelle de plus de 25 euros est réaliste.