Devenir conseiller en management environnemental, un métier de l’avenir ?

Dans le cadre de la transition écologique qui projette une neutralité carbone d’ici 2050, les activités à caractère écologique apparaissent sur le marché de l’emploi. Parmi ces professions se trouve le métier d’écoconseiller. Découvrez ce qu’il faut retenir de cette profession très prometteuse.

Le marché de l’emploi dans le secteur de l’environnement

Selon une étude du ministère de la Transition écologique en 2011, 4 % de l’emploi total sur le sol français représente les activités dites vertes. Il faut rappeler que les métiers verts ou les métiers durables rassemblent les produits et les services ayant pour vocation la préservation de l’environnement et la gestion des ressources. Aussi, ce secteur demeure le plus rentable et le plus dynamique de l’économie française. Le gouvernement compte plus de 140 000 emplois dans la filière. Le métier de conseiller en management environnemental figure parmi les activités les plus prometteuses du moment. À cette profession s’ajoutent le métier de gestion des eaux et des déchets et la gestion des énergies renouvelables. Ces activités recrutent aujourd’hui des milliers de mains-d’œuvre.

Comprendre le métier de conseiller en management environnemental

Le conseiller en management environnemental intervient dans les programmes d’amélioration de la protection de la nature et de l’écosystème dans son ensemble. Il est amené à participer aux projets de recyclage de déchets et d’optimisation de la qualité de l’air ainsi que de l’eau. Ses missions consistent également à réduire les perturbations sonores. Le professionnel vise comme objectif de proposer une réponse durable, réalisable, écoresponsable et innovante. Ce secteur englobe aujourd’hui plus de 200 000 nouveaux emplois. Au fil du temps, le prestataire pourra espérer une évolution afin d’atteindre le poste de responsable QHSE, consultant en organisation industrielle… Évidemment, une promotion signifie une hausse considérable de son salaire.

Les qualifications pour devenir conseiller en management environnemental

Pour devenir conseiller en management environnemental, plusieurs compétences sont requises. Il occupe le rôle le médiateur entre les acteurs privés et publics dans le cadre d’un aménagement du territoire. Cette fonction nécessite des connaissances techniques et scientifiques sur la conservation de la nature. Il doit disposer d’une bonne culture générale et une maîtrise parfaite des nouvelles réglementations. De plus, ce rôle demande une grande diplomatie pour favoriser la validation des projets environnementaux auprès des décideurs. Le professionnel connaît parfaitement le terrain sur lequel il travaille. Il doit être au courant des consignes de sécurité qui régissent l’usage des produits toxiques. Le conseiller profite d’une excellente condition physique pour supporter les aléas climatiques, les perturbateurs sonores, la poussière… Il doit faire preuve d’autonomie, de réactivité, de créativité, d’organisation et de méthodologie.